enEnglish

Un événement réussit repose sur une équipe d’organisation performante ! A l’occasion de ses courses Canal Aventure recrute régulièrement des volontaires. Quelques semaines après le succès de l’Ultra ASIA Race, nous avons eu envie de vous présenter Rebecca et Damien, deux jeunes français qui ont participé activement à l’organisation de notre aventure vietnamienne.

Rebecca et Damien, quelle est votre formation ? Présentez-vous en une qualité et un défaut.

Rebecca : Je m’appelle Rebecca j’ai 27 ans, j’ai un Master 2 (bac+5) en communication et marketing. Ma plus grande qualité est l’anticipation mais j’ai tendance à stresser.

Damien : Je m’appelle Damien j’ai 25 ans, j’habite à Paris j’ai un Master 2 Management et Marketing du sport. Mon plus grand défaut est de ne pas avoir confiance en moi et ma qualité première est de ne jamais paniquer.

Comment avez-vous entendu parler de l’Ultra ASIA Race et aviez-vous des craintes avant de rejoindre pour la première fois l’équipe d’organisation de Canal Aventure à l’occasion de cette course de 4 jours au Vietnam ?

Rebecca et Damien : Nous avons découvert l’Ultra ASIA Race sur le Guide du routard, site sur lequel Canal Aventure avait posté une annonce.

Rebecca : Avant de rejoindre l’organisation j’avais peur de ne pas être à la hauteur des attentes de Jérôme et de ne pas être capable de tenir physiquement. En effet même si je suis sportive je n’avais jamais parcouru 160 kms en 4 jours comme nous allions le faire lors de la reconnaissance du parcours.

Damien : Je n’avais pas d’inquiétude particulière avant de rejoindre l’organisation. On appréhende toujours un peu puisque travailler dans un pays que l’on ne connaît pas est une découverte mais je ressentais plutôt une sorte d’excitation positive.

Vous aviez tous les deux des expériences dans le domaine sportif et/ou dans l’organisation d’événement. Néanmoins, les conditions particulières de travail et d’organisation d’une manifestation comme l’Ultra ASIA Race, vous ont-ils appris des choses ?

Rebecca : Travailler sur un événement à taille humaine c’est une expérience très enrichissante, j’ai appris à communiquer différemment puisque les vietnamiens qui nous recevaient dans les home stay des villages ne parlaient pas français ou anglais. J’ai aussi appris à être à l’écoute des coureurs sur le parcours et à trouver les mots pour leur redonner du courage.

Damien : Pour ma part j’étais seul avec un groupe de vietnamiens pour baliser la course la veille du passage des coureurs. Je redoutais la fatigue physique mais surtout la solitude. Quatre jours sans parler français ou anglais et sans moyens de communication (seulement le téléphone pour appeler quelques minutes l’équipe qui est au coeur de la course) j’avais peur que cela soit long. Et puis au fil des jours on apprécie cette « solitude », on se crée une vie intérieure, on communique différemment avec les personnes qui sont à nos côtés et qui ne parlent pas la même langue. Grâce à cela j’ai beaucoup appris sur moi et j’ai surtout appris à être seul, chose que je redoute depuis toujours. J’ai aussi appris à gérer des situations avec de nombreux paramètres difficiles à maitriser. En France par exemple on aime tout contrôler : au Vietnam ce n’est pas toujours possible pour diverses raisons. Alors on s’habitue à l’imprévu en quelque sorte et on s’adapte.

Comment qualifieriez-vous en quelques mots l’aventure que vous avez vécu avec le groupe ?

Rebecca : L’Ultra ASIA Race est une vraie aventure humaine où il est facile de passer du rires aux larmes. C’était incroyable pendant la reconnaissance du parcours d’être coupé du monde à la découverte de sentiers jamais empruntés. Puis de travailler avec le staff qui était très investi. J’ai également adoré être à l’écoute des coureurs, répondre au mieux à leur interrogations, les soutenir sur le parcours…

Damien : Durant ces quelques jours j’ai beaucoup appris sur la culture vietnamienne et sur le mode de vie des habitants de cette région. Pour moi ces quelques jours ont été une véritable aventure humaine et je sors grandi de cette belle expérience.

Si vous deviez retenir qu’un seul souvenir de cette aventure, que diriez-vous ?

Rebecca : Je garde précieusement en mémoire l’arrivée le deuxième jour où avec des membres du staff nous sommes restés en soutient pour quelques coureurs qui avaient du mal à finir cette étape. Nous sommes arrivés sous les applaudissements des autres participants. C’était un grand moment de bonheur et d’émotions.

Damien : Je retiens surtout les repas du soir en compagnie des familles vietnamiennes chez qui nous dormions. Toujours souriantes et heureuses de partager leur dîner avec des inconnus !

Devenir bénévole sur l’une des courses de Canal Aventure