77 heures, 50 minutes et 17 secondes. C’est le temps que Sascha Gramm déclare avoir passé sur les pistes de l’Outback durant THE TRACK en 2019. Economiste d’entreprise, il confirme être un homme de chiffres mais lorsqu’il s’agit de voyage, c’est le sportif dans l’âme et père de 2 fillettes qui prend le dessus. Sans toutefois renoncer à la performance…

 

Sascha a rejoint l’aventure du Roadsign Continental Challenge en 2019 après 25 ans de pratique de sports d’endurance. Lorsqu’il raconte son histoire personnelle, on s’aperçoit que depuis le plus jeune âge, cet allemand (qui a fêté ses 40 ans pendant notre dernière escapade australienne) a la performance chevillée au corps.

 

 

Après avoir commencé par quelques foulées sur le chemin de l’école, il teste semi-marathon et marathon pour ensuite se consacrer au triathlon pendant quelques années, enchaînant natation, cyclisme et course à pied. En 2016, il obtient son certificat d’entraîneur et promeut aujourd’hui les bénéfices de la course à pied sur le net. Au terme d’expériences très diverses, il a eu envie de s’essayer aux longues courses par étapes.

« La première m’a fait courir 250km dans le désert de Gobi. J’ai terminé 14ème et premier allemand. Depuis, je n’ai d’yeux que pour les ultra marathons. »

 

Courir, se dépasser et surtout partager

 

A partir de ce moment, son envie, son principal objectif était de courir THE TRACKSascha insiste : il n’oubliera jamais sa première course avec nous parce que c’est là qu’il a résolument dépassé ses propres limites.

« J’ai appris qu’avec discipline, courage, assiduité et en restant positif, vous pouvez réellement atteindre tous vos objectifs. »

Une expérience qu’il a adorée, d’autant qu’il a pu y partager le bivouac avec une compatriote habituée du Roadsign Continental Challenge, Andrea Löw, qu’il avait déjà rencontrée en Mongolie. Le comptage individualisé du temps ne leur permettait pas de faire la course ensemble mais Sascha se remémore un épisode marquant.

« Nos chemins se sont croisés lors de la dernière étape longue de 137km. On a décidé de traverser la nuit australienne ensemble et c’est l’une des meilleures choses qui me soient arrivées. Malgré nos douleurs et nos pieds enflammés, on a gardé le moral, cuisiné, chanté et souffert jusqu’aux limites de l’hallucination, juste 2 heures avant d’atteindre Ayers Rock. »

 

 

Quelque mois plus tard, c’est sur l’Ultra AFRICA Race que nous avons retrouvé Sascha Gramm.

« J’ai fait mon maximum au Mozambique et, en dépit d’un retard de 45 minutes au départ de la dernière étape, j’ai terminé à la seconde place. Ma joie était à la hauteur de l’intense préparation que je m’étais imposée. »

Au-delà de la performance sportive et même si le compétiteur n’est jamais loin, il avoue avoir été très impressionné par le pays et ses habitants, notamment par la curiosité et l’ouverture des enfants dans les villages traversés.

« Sur l’un des checkpoints, aux abords d’une école, Gurkan Acikgöz et moi avons chanté avec une soixantaine de gosses… un moment totalement bouleversant. »

 

 

Avoir toujours de belles choses à découvrir

 

Sascha nous rejoindra de nouveau en 2020, en Norvège puis en Bolivie. La forte identité de chaque ultra du Roadsign Continental Challenge le motive aussi à courir sous de nouvelles latitudes.

« En Australie, c’est la longueur de l’épreuve et la nature-même de l’Outback. Au Mozambique, les lieux éloignés de tout ce que nous connaissons et la chaleur africaine. En Norvège, ce seront les dénivelés impressionnants et l’expérience de groupe. En Bolivie, probablement l’adaptation à la haute altitude et les grandes variations de température. »

En tout cas, Sascha veille à se préparer le mieux possible en fonction des spécificités de chacune et espère y participer avec succès. On parie qu’il continuera d’arborer sur ses maillots le logo de l’association allemande d’aide aux enfants en difficulté qu’il soutient (www.mutige-kinder.org), à apprendre des autres et à se féliciter de l’esprit d’entraide qui règne sur le Continental Challenge.

 

Le site d’entraîneur de Sascha est www.sascha-lauftrainer.de